Châtaigniers en conditions naturelles

Quelle est la surface
butinée par une ruche ?

 

 



Les châtaigniers




Portes greffes Marsol

Châtaignes en liberté

Projet d'une plantation

Conservation des châtaignes

Génération châtaignes

Créez votre variété

Maladie de l'encre

Maladie des chancres

Dégâts du gibier





Le Cynips du châtaignier

Contrôle présence
des Torymus


Élevage des Torymus







Nos abeilles

Des essaims éducatifs à 60 €



Châtaignes en liberté
Réel bon sens ??

Comment réaliser une plantation qui sera pérenne durant des siècles.
Idéalement, il faut semer(1) des châtaignes à raison de trois tous les cinq mètres dans tous les sens(2). Ensuite prévoir une solution d'arrosage pour avoir dès la première année une pousse d'au minimum un mètre(3). Une très légère fertilisation doit être mise autour des plants nés. Jusque là tout va bien, c'est facile, ou presque trop facile. 
Néanmoins nous n'avons pas encore envisagé la variété des châtaignes à semer. Revenons à ce point capital. Idéalement il faudrait des châtaignes produites en fécondation contrôlée(4). Cela permettra d'avoir un plant qui reproduira l'exacte variété du pied mère. Il faudra aussi soit choisir des châtaignes de variétés hybrides(5) ou des châtaignes de clones de sativa mc résistants à l'encre(6). Ces derniers devront être impérativement greffés, car C. savita mc n'est qu'un porte greffe(7).
 
A partir de là, voyons les options. Qui peut plus peut moins.
 - Ne pas greffer si la pollinisation contrôlée est bien maîtrisé et de variété à fruits
(4).
 - greffer les plants issus de semis qui ont le statut de plant terminal (densité exp. à 15x15)
 - greffer tous les plants, 400 plants ha en 5x5.
Dès que les arbres vont se toucher, donc avoir une énorme production. Il faudra soit les couper, soit transplanter la moitié des arbres en sur nombre (à 6/7 ans) dans une autre parcelle. Méthode pelle mécanique 20 tonnes
(2). Bien sûr ces plants arrachés et replantés n'aurons pas la qualité des plants semer et restés en place. Par contre la production sera immédiate. Néanmoins la tronçonneuse sera à elle selle suffisante.
Restera 125 plants pour coloniser encore une autre parcelle dès qu'il faudra aérer à nouveau
(2). Il est aussi tout simplement possible de ne semer que 3 châtaignes tout les 115x15 mètres.

Certains producteurs de châtaignes vous dirons que ce sont les sangliers et les cervidés aidés des lapins qui ont le plus de responsabilités dans la longue liste des soucis des plantations de châtaigniers. Le dicton des vignerons peut s'appliquer aux castanéiculteurs.
Les châtaigniers poussent à l'ombre du castanéiculteur.
(1)
Retour
Pourquoi semer des châtaignes ? 
Pour avoir de vrais racines composées en fonction de paramètres que nous ne maîtrisons pas. La racine principale (pivot) va descendre chercher l'humidité du sol très bas et très vite. Avec des plants, issus de châtaigne semées puis arrachées, des plants in vitro
(12), il n'y a pas de pivot, de même avec des marcottes en cépée(11). La transplantation "casse" la dynamique de l'arbre qui n'a plus toutes ses racines et qui n'aura jamais de pivot contrairement aux semis où le plant reste là où il a germé d'une châtaigne. 
Ci dessus c'est une théorie fiable qui se comprend. Néanmoins nous avons constaté à l'arrachage d'une centaine de plants issus de châtaigne tombées au sol qu'il n'y a pas obligatoirement un pivot à tous les pants. Certains pivots ont rencontré une résistance dans la sol, ils sont tordus ou n'ont pas continué leur descente horizontale.
(2)
Retour
Il peut aussi s'envisager des espacements de 7.5x7.5 m. Cela fera une distance finale de 15x15 en enlevant les plants en surnombre. Ces plants pourront être déplacés afin de créer une nouvelle parcelle qui aura très vite une bonne production. Le moyen est simple, un gros godet sur une pelle mécanique de 20 tonnes.
Donc en transplantant, ou en coupant vous conservez intacte la production des arbres en 15x15 qui ont déjà un fort développement. Ne pas trop tarder à éclaircir, car dés que les bouts des branches vont manquer de lumière, ces dernières perdront de la vigueur ce qui sera préjudiciable au retour massif de la sève. Avec des arbres en 7,5x7,5, vous pouvez atteindre 10,140 tonnes : exemple à 10 ans. C'est la production de la variété BelleFer annoncée aux Rencontres Techniques de la Châtaigne en avril 2016. Bien sûr, eau et engrais en libre service. Ces deux éléments à volonté feraient de belles production sur nos C.sativa, anciennes variétés ancestrales.
(3)
Retour
Pour avoir des tiges d'au moins 1 m. de haut la première année, il faut de l'eau et une bonne fertilisation locale autour des point de semis. 50/100 gr. de 18/46 par exemple.
(4)
Retour
La fécondation contrôlée sera menée rigoureusement. L'étanchéité au pollen extérieur doit être totale. Il y a énormément de très petits insectes qui se glissent partout où il y a du nectar à sucer. Cynips et Torymus en font partie. Ils peuvent venir d'une autre fleur et donc porter du pollen indésirable
(5)
Retour
Par châtaignes hybrides, nous entendons les hybrides créé par l'INRA depuis les années 1950. Ce sont des hybridations des sens inverse, unique sans aucune diversité génétiques. Les critères de recherche en 1950 avaient pour priorité  : 
 - obtenir des variétés à grosse production
 - avoir des portes greffes "dociles" qui acceptent toutes les variétés à la greffe.
Au final, c'est le Cynips qui va régler les aiguilles du cadran de l'horloge, pas les variétés.
(6)
Retour
Castanea sativa mc est un clone porte greffe de nos anciens châtaigniers qui ont traversé plusieurs siècles. Greffés, ils produisaient des châtaignes bien avant l'arrivée de la maladie de l'encre, et ils en produisent toujours, même sans le minimum d'entretien. Donc ils sont simplement résistants à toutes les intempéries, toutes les maladies et tous les parasites. Pour une partie, ils ne développent pas de galle pour le reproduction du Cynips.
(7)
Retour
Bien que Marsol, Maraval, Marigoule(soit indiqués comme portes greffes, ils sont aussi d'excellents producteurs de châtaignes. Donc il peut y avoir de bonnes surprises avec des clones de portes greffes savita mc mis en production de châtaignes(11). En semant des châtaignes issues de portes greffes sativa mc, vous n'aurez pas la variété des fruits portés par le châtaignier ancien. Toujours évidemment des châtaignes en pollinisation contrôlée, mais cette fois ci sans castrer, et en isolant l'arbre de toutes intrusions de pollen extérieur au plant.
(8)
Retour
Marigoule est un des portes greffes phare de la variété Bellefer qui fait mieux que sont homologue Marsol à 10 ans. Bellefer fait l'objet de barrage en terme de greffons pour la mettre en concurrence avec des variétés locales de même calibre. Il ne faut surtout pas se lancer avec Bellefer : il y a une anguille sous la roche.
(9)
Retour
 
(10)
Retour
Histoire de la variété Montagne. 
M. Montagne était aller couper de la fougère pour la litière des ses animaux sous des châtaigniers. Ensuite depuis sous les animaux la fougère a été mise au tas de fumier, et ensuite répandu dans un champs pour fertiliser la culture à venir. Un châtaignier est né, dans le champs à M. Montagne. Il a donc conservé ce nouveau venu dans son champs. Voilà comment est née une variété qui a beaucoup voyagé depuis. Elle venait de nulle part, elle était unique. Elle a été fortement apréciée.
(11)
Retour
Les plants produits en cépée de même que ceux produits in vitro doivent impérativement avoir des racines tout autour de la tige. Si ce n'est pas le cas, plantés, ils ne mettront généralement jamais de racines là où il y en avaient pas à l'arrachage avant plantation. Avec ce déséquilibre, les plants ne se développeront pas et finiront par mourir ou renversés par le vent.
Ces plants produits en cépée se disent aussi : nom de la variété sur ses racines
(12)
Retour
In vitro rien que le nom se paye déjà à chaque plants. Des inquiétudes voient le jour en Haute Vienne où certains castanéiculteurs se demandent d'où viennent ces mortalités de plants de Bouche de Bétizac sur Marsol. Enfin il est fort possible que beaucoup de castanéiculteurs ne connaissent pas ce qu'ils ont acheté : Bouche de Bétizac sur Marsol, ou sur d'autres variétés de portes greffes ou encore sur ses racines.
   
 
Belle Epine     CA 114 sativa 
Bouche Rouge CA 102 sativa
Combale                     sativa
Gougenac       CA 500 savita
Montage         CA 234 sativa
Verdale          CA 577 sativa

Bournette       CA 112 HN 
C.crenata        CA 04 crenata

 

Porte greffe clone sativa (mc)

ccs1 Résistant à l'encre (mc)
ccs2 Résistant à l'encre (mc)
ccsb Résistant à l'encre (mc)
ccss Résistant à l'encre (mc)
ccsl Résistant à l'encre (mc)

Portes greffes sativa divers 

ccsm pour Bétizac et C.sativa
ccsg pour variétés sativa
 

C'est à l'ombre des castanéiculteurs que poussent les châtaigniers : pas surprenant !!.

Copyright 2018 -  Christian Ceyral informations légales, crée le :20/12/2018 Mise à jour le : 22/01/2020

 © Ceyral Christian