Porte greffe Castanea sativa Malhas

Quelle est la surface
butinée par une ruche ?

 

 



Les châtaigniers

Greffons C.sativa mc




Portes greffes Marsol

Châtaignes en liberté

Projet d'une plantation

Conservation des châtaignes

Génération châtaignes

Créez votre variété

Maladie de l'encre

Maladie des chancres

Dégâts du gibier






Le Cynips du châtaignier

Contrôle présence
des Torymus


Élevage des Torymus

Quelques arbres magnifiques 










Nos abeilles

Des essaims éducatifs à 60 €


 

Porte greffe Marsol
Science fiction, réalité ou bon sens ?

Une imposture ?? peut être

Castanea sativa Mill est considéré comme le châtaignier "endémique" européen : erreur !!!. L'arrivée du cynips à permis de valider la thèse qui dit que Castanea savita n'est pas du tout le châtaignier unique originaire d'Europe. Ce dernier est divisible en une multitude de sous variétés non pas seulement par pays, mais de sous variétés dans un même pays européen, voire dans le même hameau.
Déjà pour faire simple, le porte greffe
Marsol est une hybridation supposée (source INRA) entre Castanea sativa (Europe) et Castanea crenata (Japon). Les châtaignes récoltés et semées issues de cette hybridation ont un patrimoine génétique qui n'est pas identique entre elles. Une châtaigne a un patrimoine génétique qui a de très fortes chances de ne pas être le même qu'une châtaigne d'une autre bogue, et surtout d'une autre bogue de l'autre géniteur.
 - Admettons ; mais quelle est la sous espèce de Castanea sativa Mill qui a été utilisée pour cette hybridation supposée ?.  
 - De même si nous allions visiter le Japon, fort vraisemblablement que nous y trouverions aussi comme en Europe une multitudes de sous variétés de Castanea crenata. A dire vrai, il n'est pas possible que l'obtention Marsol soit une lignée identique déjà de par la pollinisation même contrôlée. Néanmoins sont développement de la gale aurait dû à lui seul éloigner ce porte greffe inadapté au cynips qui n'était pas un inconnu au début du siècle.
Des caractéristiques sont propre à chaque lignée sélectionnée. Tous les paramètres semblent contrôlés (résistance aux maladies, développement rapide, multiplication etc..) . . . sauf que nos chercheurs et scientifiques n'ont pas pris en compte la mondialisation. L'équilibre des balances commerciales et par voie de conséquence l'arrivée de toutes choses indésirables accompagnant ces équilibres d'échanges commerciaux. Le cynips, qui ne demandait pas mieux que de voyager, s'est glissé dans ces échanges commerciaux qui ont semblés être la panacée universelle. 
Des marchands ou castanéiculteurs sont allé chercher le Cynips en Asie (ou en Italie), et l'ont transporté vraisemblablement avec du végétal. En dehors du végétal il ne semble pas possible une autre cause. Ce dernier était sensé améliorer la production de la castanéiculture française. En réalité ils ont mis la production en péril grave. Ainsi est passé au second plan, l'encre et le chancre qui n'ont plus la première priorité. Dorénavant, la star du châtaignier c'est le Cynips, celui qui fait le soleil ou la tempête chez le castanéiculteurs et dans les taillis. Nous ne sommes qu'aux prémices du déclin des châtaigniers : comment cela se terminera ?.
Plus malin que les hommes, le cynips se régale d'erreurs humaines.  Il est à craindre que la Bouche de Bétizac qui à connu pas mal de soucis de conservation en 2017, puisse avoir été altérée par les Cynips. Où 2017 était une année à problèmes divers et que 2018 tout ira mieux. Marsol est le choix qui aurait dû être totalement remis en question depuis le début du siècle. Il existe forcément une sous variété de porte greffe de C. sativa qui induirai la mort des pupes de Cynips sur la partie aérienne. Si un porte greffe peu être considéré comme résistant au chancre, il y a forcément un échange porte greffe / greffon qui permet cette résistance. Il y a obligatoirement un mixage qui se fait entre porte greffe et greffon. 
Donc nous voilà dans l'impasse, Marsol n'est pas le bon porte greffe du châtaignier du 21e siècle en France. La marche arrière va être périlleuse vu le manque de diversité des châtaigneraies françaises et d'ailleurs européennes. Le panier tombé au sol, tous les œufs sont cassés faute de n'avoir qu'un seul panier.
Il ne sert à rien d'avoir de puissants portes greffes, et des variétés très productives s'il se perd 30 à 40 % de la récolte possible avec le Cynips. Ainsi Bellefer, n'a plus l'intérêt qui lui est prêté, elle produit plus en théorie (60 kg à 10 ans par arbre). Elle fait bon accueil au Cynips. Certaines anciennes variétés qui n'ont coûté aucune étude conduites de façons modernes feront autant que Bellefer, de même calibre, le prestige (la frime) en moins.

(1)
Retour

Nous avons quelques baguettes disponibles de porte greffe clones de C.sativa mc (multicentenaire)
Baguette (30 cm.) avec de trois à cinq greffons 
Différents diamètres ( à préciser)
   


 

.
 

Les fruits ne disparaîtront que quand l'homme ne s'occupera plus assez bien d'eux : c'est déjà le cas.

Copyright 2017 -  Christian Ceyral 24 Avenue des châtaigniers -  informations légales, crée le : 14/05/2017 Mise à jour le : 14/01/2019

 ©

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

imat : CC 544 MC
24 Avenue des chataigniers