Participez à l'aventure des abeilles : contactez nous

Lâcher de Torymus sinensis : le Cynips du châtaignier










Cynips châtaigniers

Contrôle présence
des Torymus

Portes greffes



Greffer des arbres
fruitiers
















Les abeilles

 Formations apicoles

Aventures-traditions

Aéronautique

La charbonnière

Création de sites





 

 

 

 

 

Page précédente


 Contrôle de présence des Torymus sinensis du châtaignier


Comment contrôler si un lâcher de Torymus sinensis à été efficace ? Méthode de contrôle de la présence de Torymus sinensis par collecte de galles.

Le minimum  
 - collecter des galles en février / mars uniquement sur les pousses de l'année précédente (500 ou
   1000)
 - un premier triage permet de se faire une idée [galles sans sortie d'insecte = présence de T.s.]
 - pour plus de précision mettre les galles dans un éclosoir (INRA), et compter les T.s. émergents.
 - éclosoir perso : deux types soit ruchette modifiée ou des emballages alimentaires scotchés. 
 - un (deux pour 1 000 galles) collecteurs d'urine pour réceptacle de sortie des T.sinensis.
  • Méthode simplifié : 
  • un temps d'observation permettra d'avoir un aperçu des insectes présents non ciblés.
  • il est ensuite possible de trier et d'éliminer les insectes autres que T.s.
  • ils pourront aussi être remis directement dans la parcelle prélevée en cas de besoin..
        
  • Plus . . 
  • ils seront  comptés, séparés mâles et femelles dans des tubes différents et marqués
  • les femelles de T.s. pourront être mise en présence des mâles pour être fécondées.
  • pour les conserver afin d'être en phase avec l'émergence des galles, ils pourront être alimentés au miel et conservé à 14°C (voire moins si besoin) pendant 3 semaines maximum.
  • dans les doses achetées, les T.sinensis. seront âgés de 15 à 21 jours maximum. Il y a 50 femelles normalement fécondées et 25 mâles au cas où.

Base de résultat exemple de comptage par Union Châtaigne des Torymus sinensis nés:

Lâcher printemps 2014 (4 ans, 200 T.s sur un même lieu)
En se basant sur les résultats de comptage en Corrèze, donc en 2018 pour un lâcher 2014 ce serait 1300 T.sinensis nés pour mille galles mises en éclosoir.
printemps 2015 4   Ts. pour 1 000 galles
printemps 2016 170   Ts. pour 1 000 galles
printemps 2017 260   Ts. pour 1 000 galles
printemps 2018 1 300   Ts. pour 1 000 galles

Courant janvier 2018, je serai en mesure des présenter une conférence sur le sujet. Il n'a jamais été possible de prévoir toutes les conséquences du déplacement d'un être vivant ou d'un végétal  d'un continent à l'autre. [ Rapport ANSES : soyez assidus à une bonne lecture]. Souvenez vous de l'histoire de l'introduction des coccinelles asiatiques pour aider nos coccinelles endémiques. Il ne sert à rien de crier aux loups, cela ne les chassera pas. Néanmoins continuer à penser que le Cynips est sous contrôle c'est ignorer les aléas du vivant : animal et végétal. Là, force est de constater que ces deux derniers éléments sont incriminés, dame météo est en embuscade, ainsi que le manque de diversité génétique de T.sinensis.

Christian Ceyral
Farouchie
24290 Sergeac
05 35 54 02 16

Copyright © 2017  Christian Ceyral, tous droits réservés. 
Créé le 15 12 2017 Mise à jour le :  18/02/2018 21:23:23

Risques liés à l'introduction de T.sinensis sur le territoire français


Une chenille à ne pas déranger, je le saurai pour la prochaine fois